GUERRE DE FRANCE

 

 

Préparation des citoyens-soldats Français au combat sur le territoire national.

 

 

 

Accueil Liens Contacts

 

GdF Analyse
La rafle
Formation Militaire
Gardes Territoriales
Information
Le renseignement
Les adversaires
Bibliographie
Presse et TV
Videos
Sites Internet
Pages Facebook
Reveil Patriote AFO
Tir Armes Airsoft
Survivalisme
Service Militaire
Gendarmerie
Vieux éditos
Divers
Glossaire

 

 

MISE À JOUR DU 23.10.2018

 

Les articles sont classés dans l'ordre chronologique inverse

 

Prochaine mise à jour mercredi  24 octobre

 

 

LES MESSAGES PERSONNELS DU JOUR :

Il y avait le ciel, le soleil et la mer

Il s'est fait avoir comme un lapin de six semaines

Je répète...

 

(Ces messages sont dans la tradition du genre, certains sont des plaisanteries, d'autres non, allez savoir)

 

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=hkvejpwSFDw 

 

 

Document : analyse des guerres asymétriques récentes

 

MISE A JOUR DU 23.10.2018 :  C'est pertinent, en particulier sur les pertes. Encore faut il préciser qu'en Syrie il a été fait un large usage de frappes aériennes et d'artillerie (dont les canons Français Caesar voir fiche Wikipedia). Les effectifs armés du camp insurgé dépendent évidemment des armes déjà stockées, car une fois les opérations déclenchées les approvisionnement vont être limités. Si on part sur 30000 armes (à mon avis en dessous de la vérité, plusieurs membres de ZAHRA détenaient des armes, plus de nouvelles d'ailleurs), cela fait entre 30 et 60 armes par quartier, sans compter les auxiliaires avec cocktails Molotov, mortiers de feu d'artifice, couteaux et barres de fer. Il va y avoir du sport. Quant à la population civile, c'est évidemment l'enjeu, mais il y a des méthodes éprouvées à Sarajevo par exemple pour réduire les impacts. Mais on va tout de même pas tout expliquer.

 

 

 

 

ZÉNITH/MÉDINE

 

Pour les épisodes précédents, c'est par ici.

 

AVERTISSEMENT

 

 

 Le 9 février 2019, Médine se produira en remplacement du concert du Bataclan. Cette série d'articles (ce "fil"), n'a d'autre but que de présenter la réalité du terrain, dans une froide analyse militaire, de rappeler le contexte, d'identifier les risques de troubles à l'ordre public, et les possibilités de dérive vers un affrontement entre une éventuelle manifestation légitime de patriotes et les spectateurs et soutiens de cet artiste qui ne cache pas ses préférences islamiques. L'éventualité de l'action de snipers isolés (des deux camps) est non négligeable.

 

Ce n'est en aucun cas un appel à un attentat ou une action violente.

 

 

 

 

 

 

MISE A JOUR DU 23.10.2018Les lieux. Premières remarques : un bâtiment en matériaux légers, très vulnérable, y compris le toit, un enclavement par le canal et le périphérique, de multiples accès pédestres, avec des masques, des angles morts, des reliefs, du mobilier urbain, des bâtiments surplombants, une circulation intense de piétons et d'automobiles en périphérie. Le concert aura lieu de nuit, ce qui facilite les infiltrations. C'est mal parti.

 

 

 

 

 

MODIFICATIONS

 

RÉCENTES DU SITE

 

MAJ DU 15.10 : création de la page CNCT-DGSI

(regroupement d'articles et de documents sur

l'organisation de la communauté du renseignement Français)

 

 

 

 

ÉDITO du 23.10.2018

 

 

 

 

Bonjour,

 

 

Le pouvoir est très embêté avec la commémoration du centenaire de l'armistice de 14-18.

Ca commence très fort avec le passage à la trappe des maréchaux, pour cause de désordre Pétain.

Pas de défilé militaire, pour pas froisser Angela. Les deux armées auraient pu défiler ensemble, entre autre la brigade Franco-Allemande. Avec il est vrai le risque de réveiller la fibre patriote qui sommeille au fond du peuple, anesthésié, mais qui semble se réveiller du mauvais cauchemar. 

On ne sait pas quel rappeur "Mimi" va sortir de son chapeau. Remarquez, mamie commence à perdre la main, preuve la vidéo calamiteuse aux bougies le soir de la nomination du gouvernement.

 

A suivre...

 

Aux armes citoyens !

Formez vos bataillons !

 

Colonel Napoléon de Guerlasse (pseudo),

 

 

 

Pour les éditos précédents, c'est par ici.

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=hga7FV5lkOg&t=22s

 

MISE A JOUR DU 22.10.2018Durant mes 21 ans au service de la France en tant qu'appelé puis réserviste, je n'ai pratiquement fait aucune formation sur le combat en ville, puisqu'à l'époque nous étions formés au combat en milieu ouvert, dans la verte. Cette vidéo est très intéressante car elle restitue de manière excellente le combat de guérilla de milices en ville, dans des immeubles modernes. La similitude avec les quartiers ZUS et QRR en France est frappante (QRR : invention du dégonflé démissionnaire Gérard Collomb, Quartiers de Reconquête (ils sont donc perdus) Républicaine (c'est donc la charia)).

Dans une situation d'équilibre des forces, tenir le front par les points hauts peut se faire avec peu d'hommes (combat de snipers). C'est très dur psychologiquement, car on ne voit pas l'ennemi, d'ailleurs le jeune milicien de 26 ans dans le film craque. Pour reconquérir, l'assaillant doit être dans le rapport de 10 à 1, avec moyens de destruction des immeubles (roquettes, 12.7 et +, mortiers, tirs directs d'artillerie ou de blindés, drones). Et il y a de la casse.

Le tout au milieu de la population civile.

 

 

 

 

 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/NKVD

 

 

MISE A JOUR DU 22.10.2018Ce bon vieux NKVD (Commissariat du Peuple aux Affaires Intérieures). Y aurait-il quelques similitudes actuellement dans notre doulce France Jupitérienne ? Faut quand même faire attention, on de compte plus les fusillés, dont Béria.

 

 

 

http://www.unor-reserves.fr/

 

Cliquer sur l'image pour lire la revue. Au sommaire, Faloudja, combats de la résistance.

 

 

http://www.europe1.fr/societe/nicolas-lerner-succede-a-laurent-nunez-a-la-tete-de-la-dgsi-3781157 

 

MISE A JOUR DU 20.10.2018 : C'est pas bien de se moquer du physique des gens, mais enfin, dans le genre prototype du crâne d'oeuf, on ne fait guère mieux. Cerise sur le gâteau, c'est un copain de récré de Macron. Entre les "20 salopards" du CNCT à la botte du président 24h/24h et ce barbouze sans barbe on se sent un peu cernés. Mais les "farfelus" ont plus d'un tour dans leur sac. Au fait quelle loge ? Bon, il va nous inventer quoi, lui, qu'on veut raser Castaner ?

Laurent, un conseil, va visiter les geôles de ta piscine, c'est pas terrible, il se dit que le CFCM et le CCIF trouvent inhumains le traitement infligé à leurs barbus, à tel point que leurs potes de la LDH pourraient être sollicités (fake news). Bon, pour les patriotes, ces petites tortures c'est normal, c'est des souchiens, mais coriaces.

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=IDieFl5FsLo 

 

 

 

BUTS DE CE SITE

 



Ce site est dédié à la préparation militaire de la guerre qui se profile sur le territoire métropolitain. L'objectif est de faire prendre conscience aux citoyens-soldats Français de la réalité de la menace, de sa nature. Ensuite guider ceux qui veulent ne pas baisser les bras, ne pas se laisser faire, dans leur préparation individuelle, puis à s'organiser en famille (la cellule la plus sûre), par quartier, ville, département, selon les opportunités locales ou au niveau national.

Parmi vous il y a des officiers qui ont appris à définir des missions, à faire du renseignement, à organiser leur unité en fonction du terrain (voir PAGE "RENSEIGNEMENT"). Comme je le démontre, ce travail de débroussaillage a un caractère d'urgence. Après, avec l'improvisation, "le système D", la qualité de base de la "French Touch", ça le fera.

Je m'adresse tout particulièrement aux sous-officiers et caporaux expérimentés, car leur rôle sera essentiel pour la cohésion de leurs groupes, où figureront des volontaires peu entraînés.

A mon sens, un "civil" est une personne qui n'a reçu aucun apprentissage militaire. Je considère a contrario qu'un civil (c'est mon cas) qui a fait son service militaire ou a été soldat professionnel reste toute sa vie un "militaire", un citoyen-soldat.

Nous sommes le camp patriote, nous avons la France chevillée au corps, les lois de la République sont à respecter. Jusqu'à la limite fixée par la déclaration des droits de l'homme de 1793, dans son article 35 :

"Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est pour le peuple, et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs". Ce texte n'a plus de valeur juridique. Mais qui peut empêcher un peuple de le remettre en vigueur en pleine guerre ?

En face, nous aurons des insurgés et leurs complices jusque dans les plus hautes instances de l'État, motivés par la destruction de la Nation, de la France éternelle et la mise à bas de sa République.

Bref, si ce site peut contribuer à éviter un seul mort, ce sera déjà une victoire.