GUERRE DE FRANCE

 

 

Préparation des citoyens-soldats Français au combat sur le territoire national.

 

 

 

Accueil Liens Contacts

 

RSC
OPERATION MIMOSA

 

MISE À JOUR DU 01.12.2021

 

www.action-patriote.fr 

 

 

 

 

RECRUTEMENT

 

MISE A JOUR DU 21.10.2021 : Vous pouvez rejoindre ACTION PATRIOTE, une boîte cryptée spécialisée a été ouverte : apcontact@protonmail.com . Vous pouvez aussi passer par gdfrecrutement@protonmail.com .

Vous serez contacté SI NÉCESSAIRE par un "correspondant", par une autre boîte cryptée, pour une éventuelle rencontre physique. Sur votre message, indiquer seulement votre pseudo et votre numéro de département, pas de nom, de téléphone ni d'adresse physique, et éventuellement un court curriculum. L'absence de contact est une situation normale qui permet de préserver votre sécurité et celle de la structure. Dans l'attente, suivez les DIRECTIVES du site ACTION PATRIOTE, les préconisations de GUERRE DE FRANCE, agissez au mieux à votre initiative en étant le plus discret possible, en particulier sur les réseaux sociaux.

 

 

 

DIRECTIVE n°9 (bis) du 01.12.2021

 

 

 

 

Cette directive est une adaptation de la version précédente, compte tenue de l'évolution de la situation.

 

 

LE POINT DE LA SITUATION :

 

 

-- La candidature déclarée d'Eric Zemmour à la Présidence de la République va précipiter des événements violents qui jusqu'à présent étaient tant bien que mal circonscrits par les pouvoirs (police, justice, élus locaux), avec les renoncements et lâchetés que cela implique. Il est certain que les propos tenus sur la place de l'Islam et des populations immigrées non assimilées, si Eric Zemmour est élu, sont de nature à énerver les barbus voire certains états, sur fond d'émeutes sporadiques pré-existantes. Les luttes entre bandes rivales pour les points de deal démontrent qu'il y a beaucoup d'armes dans les quartiers.

Cela ne peut que conforter ceux qui contrôlent désormais sans encombres QRR et ZUS.

Le bruit de fond à coups de couteaux perdure, l'insécurité est maintenant répandue sur tout le territoire.

L'impuissance face aux problèmes du crack et des clandestins est pathétique.

L'épisode de la visite d'Eric Zemmour à Marseille démontre si besoin était que les milices antifas, marxistes et gauchistes, agissant manifestement en toute impunité, renseignées par on ne sait qui sur les "protocoles" de visite, n'hésitent pas à user de la violence. Volontairement je pense, les partisans du candidat n'étaient pas invités à soutenir ce déplacement.

Car le risque maximum est une attaque des milices, voire l'entrée en lice des provocateurs "professionnels" bien connus (cf les Gilets Jaunes), qui peuvent être des policiers, contre les sympathisants et militants des candidats, pour que les media aux ordres fassent de belles images de "fachos bas du front" obligés d'en découdre, comme ils savent si bien le faire.

Eric Zemmour n'est pas le seul concerné, Marine Le Pen et les élus du RN, des hommes politiques LR comme Eric Ciotti aussi.

Maintenant que la candidature est déclarée, il faut espérer que la police sera plus présente. Le problème est qu'elle est commandée par un ministre Algéro-Français traître (?) à la France, qui passe son temps à désarmer les Français de souche, en fichant une paix royale à ses copains barbus. Avoir traité le discours de présentation de candidature "d'ignoble" est une véritable déclaration de guerre.

Vous pouvez militer pour qui vous voulez, néanmoins, si la situation s'envenime dans un meeting, ne répondez pas aux provocations, il y aura toujours une petite salope de gauchiasse pour vous filmer. Si vous faites partie du service d'ordre bénévole, du calme, de la sérénité et surtout pas d'arme sur vous.

Pour les collages d'affiches, dans les zones "chaudes", toujours deux véhicules, de préférence munis de radios. Utiliser la même fréquence pour tous les véhicules dans une même ville, prévoir des basculements de fréquences à heures fixes. Pas d'arme à bord ou sur vous évidemment, éviter ce qui pourrait être considéré par un(e) juge rouge comme une arme par destination.

 

-- Les arrestations et perquisitions chez des possesseurs d'armes, dans les milieux patriotes, se multiplient. L'objectif du ministre de l'intérieur et de ses services dont les fameux "20 salopards" est clair maintenant : désarmer les Français de souche, entraver la pratique du tir, détruire ou dissoudre les groupements de citoyens décidés à ne pas se laisser égorger comme des moutons.

Il est donc recommandé si vous possédez plusieurs armes, même légalement, de les disperser en les neutralisant par prélèvement d'une pièce à placer ailleurs. Pour les munitions, ne conserver dans votre coffre ou armoire que la quantité légale.

 

-- L'épidémie de Covid 19 est manifestement hors contrôle, il est clair maintenant que les empoisonnés, du fait de leur comportements irresponsables (cf Castex et même le staff de Z !), mais que tous les indemnes peuvent constater autour d'eux, sont les vecteurs de cette vague en cours. Ce ne sont pas les 10% d'indemnes dont les contacts sociaux sont de facto très limités qui diffusent la maladie, nouveau variant omicron compris.

La prolongation du passe sanitaire pendant et après les élections présidentielles et législatives n'augure rien de bon pour la tenue démocratique du scrutin.

Le but évident est la mise en place d'un "contrôle social" à la Chinoise !

 

-- Les dégâts des potions magiques empoisonnées à ARNm commencent à se voir trop pour être cachés, avec des décès de personnes en bonne santé et des baisses de performances d'athlètes, qui eux ont des moyens de mesurer leur état de santé avant et après.

Alors qu'il avait été instauré un découpage territorial, nous sommes passés à un découpage inédit des Français en deux catégories, "vaccinés" (empoisonnés) ou non.

Il faut s'attendre à des événements incongrus et imprévisibles, surtout venant des "vaccinés", qui savent maintenant qu'ils ont pris un gros risque pour leur santé future par rapport à des avantages dérisoires : "faire la fête comme avant".

La quasi consignation à domicile des non-vaccinés, les menaces sur leur emploi peuvent justifier un certain énervement de ceux qui font confiance sinon à leur système immunitaire, du moins à leur bonne étoile.

Cette situation de tension va affaiblir un peu plus le pays, émousser sa résistance, bref faire baisser une garde déjà bien affaiblie.

 

-- Des tensions se font jour avec des pays musulmans qui disposent d'une importante diaspora (en particulier Algérie, Maroc, Turquie) à l'occasion de commémorations mémorielles ou autres enjeux. L'Algérie, malgré tous les renoncements ou courbettes, annonce clairement  "intervenir sur la politique Française", on n'est pas loin de la reconstitution de cellules du FLN sur le TN. La dénonciation probable du pacte de Marrakech, cheval de Troie de l'Islam, ne va pas arranger.

 

-- Compte tenu de la censure de nombreux sites et chaînes You Tube, des déclarations gouvernementales visant les citoyens qui résistent au système, à la matrice, à l'Etat profond, des procès en tous genres souvent à l'initiative, il faut le noter, d'organisations de la "communauté de 1%", de l'accélération du désarmement des Français,  il convient de s'adapter et faire profil bas tout en agissant. 

Il est de notoriété publique que dans ce genre de situation les organisations pyramidales sont très vulnérables, aussi convient il d'agir selon les principes de la RSC, la Résistance Sans Chef, dans la phase actuelle (qui est à cheval entre les phases 2 et 3 de Lacheroy).

Si la GUERRE DE FRANCE en cours entre dans sa phase active, du fait des compétences de chacun, des structures pyramidales improvisées "de combat" se mettront en place naturellement pour ceux qui ont une formation militaire.

Pour les civils membres ou sympathisants, vous pourrez vous engager en tant que bénévoles dans les structures de sécurité civile étatiques officielles (neutres et/ou contrôlées par les préfets), ou dans des structures de protection des populations, "patriotes", spontanées. 

Il est très recommandé d'éviter les associations humanitaires classiques ou ONG diverses et variées qui sont pour leur très grande majorité des officines pro-migrants ou venant en aide en temps de paix aux personnes résidant dans les quartiers en "agitation".

Des organisations telles que le Secours Catholique, la Croix Rouge, les Restos du Coeur (ne parlons pas des officines marxistes ou gauchistes) peuvent par leur seule présence très fortement impacter la liberté d'action des forces engagées sur le terrain.

Il peut d'ailleurs être envisagé de prendre le contrôle des associations, organismes para-étatiques, services municipaux (y compris "culturels" ou sportifs), services publics d'état subsistants, par une structure commandée par un militaire dépendant hiérarchiquement du commandement militaire (ce type de structure a existé dans d'autres conflits avec d'excellents résultats). En effet, l'enjeu d'une guerre asymétrique est la population. C'est le camp que la population choisit qui gagne la bataille locale, de préférence sans combatte (principe n°1 de Sun Tsu).

Mais nous n'en sommes pas là.

 

 

 

QUE FAIRE POUR LE COVID 19 ?

 

L'épidémie de Covid 19 est manifestement hors contrôle, il est clair maintenant que les empoisonnés, du fait de leurs comportements irresponsables (cf Castex et même le staff de Z !), mais que tous les indemnes peuvent constater autour d'eux, sont les vecteurs de cette vague en cours. Ce ne sont pas les 10% d'indemnes dont les contacts sociaux sont de facto très limités qui diffusent la maladie, nouveau variant omicron compris.

Les dernières statistiques de https://covidtracker.fr/  montrent des courbes inquiétantes.

Que vous soyez "vacciné" ou pas, le mieux est de continuer à avoir des contacts sociaux raisonnables, plutôt en extérieur, de respecter le port du masque et des gestes barrière.

Evitez la foule, même en extérieur. Martelons que la vaccination n'exempte pas d'être contaminé et ensuite de contaminer autrui.

Ce sont donc actuellement les "empoisonnés" qui sont dangereux pour les non-vaccinés.

 

 

VOTRE PARTICIPATION A LA MOBILISATION PATRIOTE

 

Nous avons recommandé à nos membres et sympathisants de rester discrets du fait de répressions prévisibles. Plusieurs mouvements et associations en ont fait les frais : Gilets Jaunes, Génération Identitaire, maintenant Recolonisation France, Famille Gallicane etc...

Des individus résistants ont été sévèrement châtiés et expédiés en prison ou en hôpital psychiatrique comme aux riches heures du goulag. Le pouvoir aux abois cherche actuellement désespérément à donner des gages et effrayer les "mougeons" en faisant croire à l'existence de "commando de combat" de méga-ultra-droite, de survivalistes hirsutes avec couteaux entre les dents, etc...

Il convient donc de continuer à faire profil bas, et entre deux d'adhérer et participer aux organisations suivantes qui seront très difficiles à démanteler du fait de leur posture républicaine :

 

-- PLACE D'ARMES (27000 militaires et 60000 civils), qui est en train de se structurer. Du fait du nombre d'adhérents et sympathisants, cela va prendre du temps. Comme les initiateurs sont d'anciens militaires qui ont servi la France loyalement, parfois au péril de leur vie, difficile à la Macronie de les faire passer pour des séditieux. https://www.place-armes.fr/ .

 

-- LES AMIS DE ZEMMOUR https://lesamisdericzemmour.fr/ . Sauf révision déchirante, le Rassemblement National et Marine Le Pen ne sont absolument plus crédibles pour redresser la situation du fait de renoncements et "recentrages" successifs. LR est complètement explosé, et les rats LaREM quittent le navire pour espérer sauver leur peau avec Edouard Philippe (HORIZONS). Une bonne règle en politique est de prendre le train... en marche !

Si la candidature d'Éric Zemmour vous convient, inscrivez vous et versez votre obole, il faudra du monde sur le terrain.

 

Bien entendu, vous êtes totalement libres d'adhérer et de participer bénévolement à d'autres organisations qui vont dans le sens du redressement de la France suivant votre sensibilité politique. Nous avons une pensée émue vis à vis des électeurs de gauche qui voient leur monde de bizounours s'écrouler autour d'eux.

 

 

ATTITUDE GÉNÉRALE DE VIGILANCE apcontact@protonmail.com

 

Internet permet un maillage territorial en facilitant les communications "horizontales" par rapport à des organisations verticales ou pyramidales (RSC, Résistance Sans Chef).

Compte tenu de la candidature Zemmour il convient de détecter les changements de comportement des populations allogènes : provocations genre rodéos, rassemblements communautaires en ville, voiles de moins en moins discrets, surtout devant les écoles de la République qui sont un enjeu, menaces à l'encontre des enseignants etc... (cf affaire Samuel Paty).

Observer, passer, fréquenter les établissements commerciaux "mixtes" ou les marchés, compulser la presse locale, les blogs et sites locaux (amis ou adversaires potentiels)  permet d'obtenir du renseignement d'ambiance, de voir bouger les lignes. Les employés municipaux et des services sociaux, les élus, sont de bonnes sources, ils connaissent le terrain et souvent subissent.

Les organisations Chrétiennes ont renforcé leur sécurité en formant leurs jeunes et en étant particulièrement vigilantes sur l'attitude de certains visiteurs, entraver les intrusions et vérifier leur protection incendie (à voir avec les pompiers et les mairies). Ceci est valable pour les organisations Juives.

La détection des "signaux faibles" est à ce prix. 

Notre organisation a aussi pour vocation de participer à la vie locale sous l'angle de la sécurité collective.

Il convient donc d'observer et de collationner du renseignement sur le comportement et les agissements de vos élus, des fonctionnaires territoriaux et des donneurs de leçons de l'oligarchie. Il y aura en fin de crise des comptes à régler et des procès pour lesquels des preuves matérielles seront les bienvenues.

C'est à la portée de tout le monde. 

 

 

QUE FAIRE SI VOUS ÊTES EN ZONE BLEUE

 

Les situations sont tellement diverses qu'il est primordial de laisser l'initiative au niveau local. 

Des pénuries peuvent se faire jour, donc les précautions de routine s'imposent, un peu plus de nourriture d'avance et combines pour circuits courts avec les producteurs locaux. Tout dépend de la distance entre votre domicile et les ZONES ROUGES et les zones d'activités propices aux pillages à venir des bandes islamo-maffieuses. 

En tous cas : vérifiez vos véhicules, réservoir pleins, radios chargées, sacs d'évacuation prêts, itinéraires et point de chute (BAD) repérés.

N'oubliez pas d'avoir des relations cordiales avec vos voisins.

C'est le moment d'influencer vos maires pour qu'ils créent le dispositif PARTICIPATION CITOYENNE s'il n'y en a pas. La Gendarmerie est particulièrement efficace dans ce domaine.

Une bonne initiative consiste à vous rapprocher du CORRESPONDANT DÉFENSE de votre commune. Il est en relation avec le DMD (Délégué Militaire Départemental). Vous pouvez également voir du côté des associations d'anciens combattants dont les membres ne sont plus très chenus il est vrai, mais ils ont des enfants et petits enfants.

 

 

QUE FAIRE SI VOUS ÊTES EN ZONE ORANGE

 

La ZONE ORANGE est entourée de taches de léopards des ZUS et QRR, et contient les organismes vitaux de l'Etat dans les villes moyennes ou grandes (préfecture, commissariat, casernes de gendarmerie et de pompiers, mairie). Comme indiqué ailleurs, il est probable que des incursions nocturnes voire diurnes vont se produire quand la situation sociale et sécuritaire va se tendre. Dans ma ville et même en campagne, les incidents le week end se multiplient.

L'exemple typique du quartier de "La Guillotière" à Lyon, les rodéos des Dalton, prouvent que la pression monte dans les centres villes en vue d'une appropriation territoriale par la "racaille", au moins nocturne et/ou en fin de semaine.

En cas de "troubles", l'Etat va être contraint de déployer les forces de l'ordre pour protéger les points sensibles cités ci-dessus.

Cela vous assurera une certaine protection. Rappelons que si vous êtes Juif ou Asiatique vous êtes une cible plus vulnérable.

Néanmoins il faut vous préparer à évacuer RAPIDEMENT, donc tout doit être prêt.

Vous reporter au chapitre ZONE ROUGE et à la page SURVIVALISME pour le reste.

Tout dépend de la couleur politique de votre municipalité. Si votre municipalité est de gauche ou écolo pastèque, c'est cuit, préparez vous à partir.

 

 

QUE FAIRE SI VOUS ÊTES EN ZONE ROUGE

 

Pour ceux qui sont encore en zone rouge, il est vraiment temps d'évacuer, votre vie sera en jeu un jour ou l'autre. Seul, vous ne pouvez pas résister à une émeute, car vous ne pouvez pas rester opérationnel plus d'une journée.

La première tâche est de vérifier votre véhicule (pleins, niveaux, pneus, batterie, éclairages...), de déterminer votre point de chute (BAD) et votre itinéraire en évitant autoroutes, rocades, voire les nationales. Une bonne carte papier récente est indispensable, mais si vous avez un GPS, tant qu'il fonctionne utilisez-le.

Consulter la page http://www.guerredefrance.fr/survivalisme.htm  du site GUERRE DE FRANCE pour préparer vos sacs : emmener le strict nécessaire, ce n'est pas l'exode de juin 40. Bien expliquer aux enfants ce qui se passe et n'oubliez pas le doudou.

Le déplacement est à préparer comme une opération militaire. IL PEUT ÊTRE COMPLIQUÉ PAR LES RESTRICTIONS DE CIRCULATION.

En premier, savoir qui commande l'opération et le déplacement. Il faut éviter que chacun en fasse a sa tête , un chef, un second au cas où.

Le mieux est d'avoir un véhicule d'ouverture avec deux personnes à bord, de préférence un véhicule de société pour avoir un alibi boulot, transport de marchandise, soignant etc...

L'équipage devra éviter d'attirer l'attention (peu de bagages, masques...). Respect absolu du code de la route. L'un conduit, l'autre guide avec la carte et fait la liaison avec le reste du convoi. Ce véhicule peut être équipé d'une caméra de route.

On peut envisager aussi une moto avec le pilote muni d' une caméra de casque filmant son parcours et retransmis sur un portable dans les véhicules suivants. Comme cela les occupants des véhicules peuvent suivre en direct ce qui se passe devant et voir les contrôles routiers.

Penser à savoir quel numéro de téléphone est dans tel véhicule et minimum deux téléphones par voiture, un premier qui sert en priorité, un second de secours.

Les candidats au convoi devront être les plus discrets possible et les opérations se font sans publicité.

Contrairement aux règles de déplacement des convois (ou de peloton) il faut projeter le véhicule d'ouverture en avant, distance 1 km, ce qui oblige à utiliser des portables, ou mieux des radios (changement de fréquence à chaque regroupement). Si vous avez des radios, mettez les portables au minimum en mode avion, ne les réouvrir qu'en cas d'urgence. 

C'est la technique employée par les "go fast". 

Si ce véhicule d'ouverture est arrêté ou obligé de faire demi tour vous avez le temps ainsi de vous arrêter et de donner un rendez-vous sur la place de l'église ou de la mairie d'un village à désigner. Les autres véhicules du convoi sont les familiaux et la camionnette logistique (que vous pouvez louer en vous débrouillant bien).

Prévoir un arrêt désigné avec précision tous les 30 km environ. 

Le déplacement va être long et pénible, pensez à ces dames et aux sales gosses.

Il faut retourner au temps d'avant et des passeurs, bien connaître le terrain, la météo, les hommes ou femmes ou enfants, anticiper tout les problèmes pouvant se passer pendant le trajet (eau, arrêt pipi, alimentation, malades, etc...).

Mieux le déplacement est bien préparé, anticipé et secret, mieux cela devrait bien se passer, il ne restera que l'imprévu.

 

AUTRES PRÉCAUTIONS A PRÉVOIR :

 

Vous connaissez votre ville ou votre village, et donc reperez ses points névralgiques, entre autres :

 

-- LES URGENCES des hôpitaux et cliniques, où il va falloir faire la police du fait du comportement exigeant habituel de certaines communautés,

-- LES CABINETS DE MEDECINS,

-- Les MEDECINS et INFIRMIÈRES qui se font cambrioler leurs véhicules. Il pourra s'avérer nécessaire de les sécuriser s'ils doivent se rendre dans les "quartiers",

-- L' APPROVISIONNEMENT EN EAU à surveiller de près (châteaux d'eau pleins),

-- L' APPROVISIONNEMENT EN ELECTRICITE ET GAZ Idem

    (en particulier les transfos et postes de détente non surveillés habituellement (rondes diurnes et nocturnes)).

-- LES PHARMACIES (pillages),

-- LA PRÉFECTURE, LA POSTE,

-- La MAIRIE et/ou la salle du QG de crise, LE SIÈGE DE L'AGGLO,

-- L' APPROVISIONNEMENT DES MAGASINS D'ALIMENTATION (pillage, régulation des flux et des quantités pour éviter les pénuries),

-- LES ZONES D'ACTIVITÉS en général, cible privilégiées de certaines bandes organisées en temps normal (cuivre, ferraille...),

-- LES STATIONS SERVICES,

-- EMETTEURS TV et ANTENNES TÉLÉPHONE.

 

 

PRÉVOIR :

 

-- MISE A JOUR DES FICHIERS, DES CARTES, DES ANNUAIRES (téléphones, boîtes mail, fréquences radio)

   (d'expérience d'exercices de DOT, on a parfois de grosses surprises, entre autres des cartes de "salle op" de préfectures obsolètes),

-- MISE EN PLACE D'UN COUVRE-FEU,

-- RESTRICTIONS EVENTUELLES DE CIRCULATION,

-- CONFINEMENT DES QUARTIERS HORS CONTRÔLE et AIRES DE GENS DU VOYAGE (uniquement en cas de dérive avérée, ne stigmatisons pas a priori),

-- PRÉPARATION DE LA MISE EN PLACE D'UN OU DEUX HÔPITAUX PROVISOIRES (salles de sport, établissement scolaires libérés des élèves etc...), soit pour le TRI préalable avant les urgences, soit pour la convalescence,

-- FERMETURE DES SERVICES PUBLICS non indispensables : tribunaux, CAF, Pôle Emploi, CCAS...,

-- INTERDICTIONS D'ACCÈS : EPAHD et maisons de retraites, lieux de cultes,

-- AIDE AUX PLUS DÉMUNIS : les personnes ayant de faibles ressources, les clandestins, les SDF et les cigales seront dans une situation très précaire pour leur alimentation. Ventre affamé n'a pas d'oreille,

-- AIDE AUX ASSOCIATIONS : Il est très recommandé d'éviter les associations humanitaires classiques ou ONG diverses et variées qui sont pour leur très grande majorité des officines pro-migrants ou venant en aide en temps de paix aux personnes résidant dans les quartiers en "agitation".

 

A suivre. Si vous avez des idées ou des documents existants apcontact@protonmail.com ou contactgdf@protonmail.com