GUERRE DE FRANCE

 

 

Préparation des citoyens-soldats Français au combat sur le territoire national.

 

 

 

Accueil Liens Contacts

 

RECRUTEMENT

.

.

MAJ 20.03.2017 (ébauche).

.

Comme indiqué dans la partie du mémoire GUERRE DE FRANCE, la situation à laquelle est confrontée la Nation est inédite. C'est la pratiquement première fois qu'un engagement massif et généralisé de forces militaires peuvent devoir être déployées sur le territoire national.

Comme je l'ai démontré, les effectifs actuels ne pourront venir à bout d'une insurrection généralisée, dans des centaines de ZNF (ou quartiers, ou ZUS), avec certes plus ou moins d'intensité suivant la motivation et le nombre des adversaires.

J'ai aussi indiqué que la Garde Nationale était du bricolage, et que le SVM (service volontaire militaire) était de la garderie pour "K-sos", d'ailleurs très "contaminée".

Comme pendant la Révolution, ce sont donc les citoyens qui doivent se mobiliser.

Les paroles de la Marseillaise sont limpides : aux armes citoyens, formez vos bataillons.

Il est évident que les anciens qui ont une formation militaire, pour peu qu'ils soit restés en forme, sont extrêmement précieux. Le combat en zone urbaine ne nécessite pas d'être capable faire une marche de 40 km avec le barda sur le dos.

Les objectifs et missions des Gardes Territoriales seront "proches de chez vous" (ce qui pose le problème de la sécurité des familles). Les déplacements se feront de toutes façons en véhicules civils, dans le plus pur style des taxis de Marne, soit personnels (au début), soit réquisitionnés. Un 4x4 rustique est préférable au SUV dernier cri.

A ma connaissance, une seule organisation est en cours de constitution, une autre est plus spécialisée dans le renseignement.

Se pose donc pour ses responsables départementaux de recruter, ceci progressivement pour ne pas se retrouver confrontés à un afflux soudain de volontaires, comme cela s'est produit pour la Résistance lorsque le STO a été instauré par le régime de Vichy.

Cette méthode permet de sélectionner.

A suivre !