GUERRE DE FRANCE

 

 

Préparation des citoyens-soldats Français au combat sur le territoire national.

 

 

 

Accueil Liens Contacts

 

Resilience

 

ORGANISATION DE L'ARMÉE SUR LE TN

 

MISE À JOUR DU 24.07.2020

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=7gQ1TeMhmII 

 

MISE A JOUR DU 13.07.2020 : Dans cette vidéo très "pédago mili" et dans le document papier ci-dessous, le général Burkhard nous présente sa vision stratégique pour les dix/vingt ans à venir. Certes. Mais vu la vitesse où se déroulent les événements, sur le territoire national, dans le monde et en particulier au proche orient, il se pourrait bien que le temps soit compté pour "durcir" l'armée de terre et la "massifier".

Voir ci-dessous nos commentaires, et les avis de quelques spécialistes.

 

 

Cliquer sur l'image pour lire le pdf

 

 

MISE A JOUR DU 13.07.2020 : Il est intéressant de commenter les propos du CEMAT par le prisme de leur impact sur la Guerre de France, qui, je le rappelle pour les nouveaux, est déjà en cours.

A cette guerre asymétrique, le général Burkhard pense manifestement qu'un conflit dur symétrique (1) peut s'y ajouter, un "affrontement majeur" entre états en centre Europe, on se demande bien contre qui. Penserait il par exemple à la Turquie ? Car enfin, l'ogre Russe n'est plus ce qu'il était, en passant du communisme à inscrire dans la constitution que la Sainte Russie est plutôt catholique, et 

il extermine le terroriste jusqu'au fond des "chiottes". Mais en tous cas il est clair que "l'Europe est cernée", un peu moins qu'Israël quand même.

Il veut que l'Armée Française "intègre des capacités Européennes et soit apte à conduire une coalition". En clair, vu le désengagement Américain en Allemagne, faut plus trop compter sur l'OTAN, avec son encombrante Turquie, et par conséquent la seule armée capable en Europe de prendre la tête d'une coalition est la nôtre. Il ne se fait guère d'illusions sur les petits camarades de bac à sable Européens, Angela n'ayant rien trouvé de mieux que démanteler ses unités d'élite.

Cette incertitude stratégique se trouve exacerbée en France, où les fragilités d’une société "manquant de cohésion" et "en quête de sens" peuvent faire douter de sa volonté à bâtir un avenir commun et à en défendre le modèle avec fermeté et esprit de résistance. Reçu 5/5 dans les ZUS. Vu la contamination de la troupe, il y a comme de la sélection (ethnico-religieuse ?) à faire pour le recrutement. Mais il reste des miasmes du bizounours politiquement correct : "intégrer la jeunesse". 

Il voit le retour du recours à la force militaire pour régler les comptes, la guerre n'étant que la continuation de la politique par d'autres moyens (Clauzevitz), tout en intégrant le fait que la "conflictualité" est multiforme (cyber, spatial, propagande, désinformation (fake news, ONG), opérations de déception, déstabilisation économique, migrations massives, sabotages, terrorisme...).

La "France ne renoncera pas à la puissance" : vu l'état des finances après le Covid-19, ça risque d'être compliqué.

Un projet concerne la réserve opérationnelle, que le CEMAT veut « massive et engagée » et sur laquelle reposera « davantage la contribution terrestre aux missions de protection du territoire national ». Il s’agira ainsi de faire en sorte que l’armée de Terre puisse disposer d’une « masse de manœuvre plus nombreuse, plus autonome, mieux territorialisée ». Il faudra envisager de rouvrir des casernes dans les « déserts militaires » créés par les précédentes réformes des armées. Cerise sur le gâteau, si ça tourne au vinaigre, la réserve sera priée d'aller au front sur ses GMC.

Bref, reconstituer une DOT (Défense Opérationnel du Territoire) efficace, actuellement peau de chagrin sous la houlette de la Gendarmerie, qui ait de la gueule. J'ai pratiqué, et ça marche, les exercices se déroulaient dans les paysages de nos lieux de vie. A cette DOT il convient d'adjoindre un maillage civil pour détecter au plus tôt les actions adverses et renforcer notre "résilience" (Participation Citoyenne etc...).

Tout ça c'est bien gentil, il faut du monde (voir l'ANALYSE), et par conséquent rétablir le service militaire obligatoire, car la pantalonnade du SNU fantasmé par un président qui n'a jamais chaussé des rangers autrement que pour frimer devant une caméra, a fait long feu. Evidemment, il faudra avoir un casier vierge, non camé et épluchage par la DRM pour juger du patriotisme. On a pas fini d'entendre hurler. On se passera des filles, sauf les volontaires, voile interdit. 

Actuellement, l'armée est incapable de former la totalité d'une classe d'âge, le recours au tirage au sort, qui a existé, est de rigueur. Allez, quatre mois suffiront, c'est pas la mer à boire et si le temps de service donne un avantage de retraite, on va trouver des volontaires.

(1) Il s'est frappé les deux poings sur la vidéo, geste significatif.

 

Quelques commentaires : https://lavoiedelepee.blogspot.com/ , https://www.asafrance.fr/item/dossier-5.html ,

 

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/06/17/superiorite-operationnelle-2030-21249.html 

 

http://www.opex360.com/2020/07/07/larmee-de-terre-reflechit-aux-roles-que-pourraient-tenir-ses-reservistes-dans-un-conflit-de-haute-intensite/ 

 

 

 

 

https://www.penseemiliterre.fr/-le-territoire-national-un-corpus-doctrinal-renouvele_776_1013077.html 

 

MISE A JOUR DU 23.02.2019 : Tiens donc. Bon ça prend tournure. Mais on nous a déjà fait le coup de l'armée prête jusqu'au dernier bouton de guêtre...

On va en rester là pour le moment, pas la peine non plus de tout expliquer (en plus ces documents sont probablement confidentiels).

 

 

 

https://www.cdec.terre.defense.gouv.fr/content/download/134359/797971/file/20190131_NP_CDEC_RDFT-%201.pdf 

 

 

 

DOC/OTIAD.pdf 

 

 

https://garde-nationale.gouv.fr/ 

https://www.youtube.com/channel/UC8DCRoaoWplTlnQpdha902g/featured 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Garde_nationale_(France) 

 

MISE A JOUR DU 03.04.2020 : Stand-by complet, ça bouge pas. Il faut dire que ce machin créé par le super chef de guerre Holland est un assemblage hétéroclite de militaires, de gendarmes et de policiers, sans matériel, sans locaux et sans doctrine. Faudrait voir à vous sortir les doigts, les gars les filles. 

Cette inertie expliquerait que ni l'armée, ni la gendarmerie ne peuvent rameuter tous leurs réservistes. On est mal chef, on est mal.

 

 

 

https://fr.calameo.com/read/00006330239ef7d6e7978?page=1 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Au_contact 

 

 

 

 

Après l'édition par l'Ecole de Guerre du concept de Nation en Armes, un nouveau document vient d'être édité sur le site du CDEC, soit dit en passant complètement rénové, très professionnel et éclectique : http://www.penseemiliterre.fr/ 

Il s'agit d'un mémoire sur l'emploi de la force armée sur le territoire national (TN, les militaires adorent les acronymes) :

http://www.penseemiliterre.fr/emploi-de-la-force-armee-sur-le-territoire-metropolitain-de-1791-a-nos-jours_118_1013077.html 

Les deux auteurs ont relevé la même chose que moi dans mon analyse, en étant plus complets. Voici ce que j'avais écrit : "les interventions de l'armée sur le TN (Territoire National) ont été très rares : Révolution, 1871 (Commune), 1907 (Languedoc), 1947/48 (grèves insurrectionnelles communistes), 1968 (De Gaulle Massu, avorté). C'est ce qui rend la GUERRE DE FRANCE originale et passionnante (militairement), car finalement c'est la première fois que cela arrive."

Lors d'une réunion récente, on m'a posé la question de la raison pour laquelle et du moment où l'Etat Major a pris conscience de la situation sur le TN. J'ai répondu que le boulot des militaires était d'anticiper la menace pour s'y préparer. Le réforme de l'OTIAD par le Général Pierre de Villiers en 2016 est un exemple typique (qui à mon avis lui a valu son éviction, car pour les bizounours LREM et un président mondialiste qui prend ses ordres on se demande où, cette réforme impliquait la prise en compte d'une guerre sur le TN et ça c'est pas kacher ni halal). A suivi le plan "Au contact" du général BOSSER autre outrage au politiquement innocent aux mains pleines, juillet 2017, c'était hier matin.

Une nouvelle couche a été ajoutée avec le concept de Nation en Armes, très récemment. 

Et avec cet article, c'est carrément l'apothéose.

Les chefs de bataillon Alexandre BANCEL et Jean-Luc GROSSIN peuvent numéroter leurs abatis, car ils pourraient se retrouver devant un "murdeconisateur" au titre de la loi que le Président Macron est en train de faire voter à son ramassis d'énergumènes illettrés de sa majorité à l'assemblée nationale sur les "fake news".

 

Le quadrille commence vraiment à la page 7 et ça défrise, accrochez vous :

 

"l'armée est d'extraction populaire", transmis fort et clair au 33ième étage de la pyramide du Louvre,

"l'armée porte l'esprit de défense des Français, qui s'appuie sur les valeurs de fraternité et de sacrifice qui ont fait la France", transmis à Attali, Soros, Jupiter et consorts,

"accroître la peur du militaire chez l'adversaire", reçu 5 sur 5 ?

"accentuée par l'imprévisibilité du soldat", transmis dans le neuf cube,

"l'incertitude doit changer de camp", transmis à l'oumma,

"l'armée doit intervenir par surprise", ça promet, mais où et quand, c'est pas précisé, ce sera dans la pochette cadeau,

"préférer les procédés mobiles permettant d'observer, de surveiller ou de contrôler une zone", la zone bleue des patriotes ou la zone rouge des ZUS ?

"dispersion de l'armement", du déjà vu dans le rapport Nation en Armes,

"conservation d'un armement discret en civil pour les officiers sur le modèle Israélien", Jésus Marie Joseph quelle horreur, Boubakeur t'en penses quoi ?

"générer le doute chez l'adversaire", les auteurs ont lu Sun Tsu,

"l'imprévisibilité est nécessaire pour reprendre l'initiative tactique et dissuader l'adversaire", on dirait du Foch,

"posture plus agressive", dans le style Bataille d'Alger, Bigeard, tu vois, ils s'y mettent ?

"militarisation des véhicules, communication dissuasive", on bidouille du véhicule civil style Garde Territoriale ?

"désinhiber le soldat en débloquant quelques verrous de l'environnement juridique", transmis au syndicat des juges rouges murdeconisateurs,

(nota : en l'absence d'état de siège, c'est en effet le code pénal civil qui s'applique aux soldats de Sentinelle, il faut vraiment avoir l'âme chevillée 

au corps pour faire feu, ce qui est arrivé à plusieurs reprises, avec maîtrise et sang froid (pas de balles perdues, ni de dégâts collatéraux, un miracle),

"attribution aux militaires de pouvoirs de police administrative", on va nous ressortir la stigmatisation au faciès,

"maillage territorial efficace, "Participation Citoyenne", "Voisins Vigilants" "Chasseurs de l'Oise", on s'en occupe,

"fidélisation à des zones", c'était le boulot des régiments de DOT (dont j'ai fait partie),

"territorialisation de la réserve, remaillage de la France, points sensibles", on savait faire à l'époque toujours avec la DOT,

"ennemi intérieur", depuis Hollande, on attend des noms.