GUERRE DE FRANCE

 

 

Préparation des citoyens-soldats Français au combat sur le territoire national.

 

 

 

Accueil Remonter Liens Contacts

 

 

COMMUNAUTÉ DU RENSEIGNEMENT

 

CNCT / DGSI / AUTRES

 

MISE À JOUR DU 26.10.2018

.

 

 

Il peu paraître paradoxal de classer la "Communauté du Renseignement" Française parmi les adversaires des résistants patriotes. Et pourtant.

Cette page va donc regrouper progressivement les articles de ce site dispersés auparavant dans d'autres rubriques qui concernent les fins limiers qui ont sur la conscience 250 morts et 1000 blessés.

 

 

 

 

 

http://www.europe1.fr/societe/nicolas-lerner-succede-a-laurent-nunez-a-la-tete-de-la-dgsi-3781157 

 

MISE A JOUR DU 20.10.2018 : C'est pas bien de se moquer du physique des gens, mais enfin, dans le genre prototype du crâne d'oeuf, on ne fait guère mieux. Cerise sur le gâteau, c'est un copain de récré de Macron. Entre les "20 salopards" du CNCT à la botte du président 24h/24h et ce barbouze sans barbe on se sent un peu cernés. Mais les "farfelus" ont plus d'un tour dans leur sac. Au fait quelle loge ? Bon, il va nous inventer quoi, lui, qu'on veut raser Castaner ?

Laurent, un conseil, va visiter les geôles de ta piscine, c'est pas terrible, il se dit que le CFCM et le CCIF trouvent inhumains le traitement infligé à leurs barbus, à tel point que leurs potes de la LDH pourraient être sollicités (fake news). Bon, pour les patriotes, ces petites tortures c'est normal, c'est des souchiens, mais coriaces.

 

 

 

 

 

 

 

MISE A JOUR DU 15.10.2018V'là qu'ça recommence. C'est peut être une conséquence de la démission de "Gégé", qui était sans doute, en tant que vieux renard de la politique, un élément modérateur. Cet article du JDD est il une préparation d'artillerie pour des coups aussi ratés que celui de juin 2018 ?

Le JDD est d'ailleurs récidiviste en la matière pour avoir publié un article le 11 juin 2017 décrivant la prise en main directe par le président des commandes du renseignement Français. La DGSI n'est plus que l'exécuteur des basses oeuvres du CNCT (Centre National de Contre Terrorisme), une "équipe" de 20 barbouzes "analystes" siégeant 24h/24h à l'Elysée, à la botte. Il va falloir un jour que le Sénat s'intéresse à ces loustics dont on ignore les noms, on risque d'avoir des surprises en matière de patronymes et prénoms d'origine.

Rappelons également le très sournois article du MONDE du 4 septembre 2018. C'est du même acabit.

Exactement comme pour la résistance Française, se sont constitués des "groupes", qui s'ignoraient et s'ignore encore, pour des raisons de cloisonnement et de confidentialité évidentes, d'affinités politiques ou autres. Le chiffre de quatre cité par le JDD est donc probablement en dessous de la vérité, pour ce que je crois en savoir.

REVEIL PATRIOTE/AFO se sent un peu moins seul tout d'un coup. Cela prouve une chose, on l'a bien vu lors de l'affaire du Bataclan et l'appel des 100, c'est que la résistance patriote monte en charge, et que les groupes actuellement dispersés peuvent s'agréger rapidement en cas de crise.

Bon, maintenant, que vont ils inventer, car trucider des imams radicaux, des revenants criminels de guerre, des sacs poubelle dans la rue devant leurs gosses et l'empoisonnement de rayons halal, c'est déjà pris ?

Quelques suggestions, car vous manquez d'imagination : faire sauter le Zénith le 9 février (crachats de Médine), balancer Mounir Mahjoubi, qui est de la djellaba qui flotte, façon Daech, du haut de l'institut du monde Arabe, torturer à la Gégène frère Yassine etc...

Après les 13 mis en examen pour terrorisme avec zéro morts, et les 22 militants de Génération Identitaire, les cabinets des juges risquent fort d'être encombrés de Français de souche parfaitement innocents. Continuez comme ça, c'est bon pour le recrutement. 

Il y en a un qui doit bien se marrer dans sa tombe : Jean Moulin.

 

 

 

ARTICLE DU MONDE 04/09/2018

 

 

 

MAJ DU 08.09.2018 : LE MONDE, l'archétype du merdia aux ordres, chantre du vivre ensemble et du politiquement correct s'est fendu d'un article mardi 4 septembre 2018. Ceux qui veulent peuvent l'acheter 2€, mais nous mettons en ligne une copie dégradée au titre du droit de citation, puisque le site Guerre de France est directement concerné et un peu attaqué quand même.

Ca commence très fort avec l'illustration, comme quoi la langue de bois peut se transformer en crayon de bois, un petit chef d'oeuvre de désinformation-manipulation : d'abord, la croix celtique, utilisée autrefois par le mouvement OCCIDENT du "fafa" Tixier Vignancourt, puis par ses dérivés quand OCCIDENT a été dissout. De gauche à droite : un brocanteur d'armes de collection  devenu célèbre, le sigle AFO (merci pour la pub), une grenade DF du petit chimiste, les tortues Ninja du GIGN (estimation 50 véhicules et 200 personnels pour arrêter dix papys), des crânes de vaincus spécial dégustation de Calvados, le drapeau Français avec des saluts nazis, une fiole de poison spécial rayons halal, le chef, et un rappel de la page d'accueil du site Guerre de France lors de la "rafle de la piscine", passée à la téloche derrière la tronche d'ahuri de Patrick Cohen et du sulfureux Alain Bauer : https://www.youtube.com/watch?v=tY_JChGNV_g .

Remarque à froid :

-- Le Monde étant considéré par la plèbe de la presse comme la référence, l'article, même s'il est manipulé, est repris par d'autres. C'est le cas et c'était le but.

Quelques remarques à chaud :

-- Une journaliste du Monde accède selon ses dires au dossier d'instruction normalement secret avec la bénédiction du procureur Molins qui est manifestement vexé. C'est du pain béni pour les avocats,

-- Les arguments sont les mêmes que ceux entendus le lundi matin du 25 juin (communiqué AFP), alors que j'attendais les Archers du Roi avec mon pyjama et ma trousse de toilette sous le bras,

-- Le mot "terroriste" a presque disparu comme par enchantement,

-- Le rassemblement national (ex FN) est visé par amalgame, il faut dire que dès le lundi 25 juin, Marine Le Pen (et Nicolas Bay) s'étaient déballonnés lamentablement en avalant les couleuvres du CNCT de l'Elysée et d'une DGSI à sa botte, lâcher et trahir les résistants c'est pas de bon augure,

-- Liaison baveuse avec les affaires Méric et Logan Nisin qui n'ont strictement rien à voir, mais c'est bon pour terroriser dans les chaumières,

-- L'AFO n'a pas de statuts, l'Etat ne peut donc dissoudre une entité qui n'existe pas, et oui, on va dire que c'est une bonne bande de copains (avec des filles),

-- Il est exact qu'envisager des actions violentes est rigoureusement interdit, contraire aux ordres et à la doctrine, les dérives de "Bernard S." n'étaient donc pas connues de la chaîne de commandement,

-- Se déguiser en baleine recouverte d'un sac poubelle pour empoisonner des rayons halal va bien faire rigoler à la fin des banquets Gaulois de l'AFO,

-- Il y aurait eu un professionnel de la DGSI infiltré lors de réunions, qui peut "être confronté aux prévenus". Rien n'est moins sûr, rappelons que des documents ont été saisis lors des perquisitions, dont ceux concernant l'organisation de réunions, qui ne sont pas secrètes, simplement discrètes.

Bref, cet article de complaisance, sous la dictée du CNCT, prépare probablement une opération pourrie, exactement comme l'article de Marine Truchi et Mathieu Suc dans Médiapart en avril avaient précédé la rafle. Car un gros problème pour le pouvoir se profile à l'horizon : le concert de Médine au Bataclan.

Il n'était peut être pas vraiment prévu que cette humiliation des Français, un salafiste pataugeant dans le sang de centaines de victimes,  provoque une levée de boucliers Arvernes, et que s'organise une riposte, avec tous les risques de récupération et de coups de Jarnac que cela comporte. 

A suivre !!!

 

 

 

 

MAJ DU 03.09.2018 : Dans un long édito, le Général Martinez, mes respects, présente son point de vue sur la chasse aux patriotes. Apparemment, il n'était pas au courant de cette histoire de cellule barbouze de l'Elysée, le CNCT, et ne dit ne pas avoir répondu directement à Mathieu Suc de Médiapart, qui a affirmé que la DGSI (donc le CNCT, le camarade Laurent Nunez fait ce qu'on lui dit), s'inquiétait du recrutement des VpF à l'époque (juillet 2017) dans la police, l'armée et la gendarmerie (retraités et actifs).

C'est le secrétaire général des VpF --bien connu de nos services-- qui aurait été en contact. Trouver celui qui a dressé la liste des dix, remise à Mathieu Suc, qui a rapporté le paquet sans ficelle au sieur Pierre de Bousquet de Florian est il vraiment difficile ?

Ceci dit, il y avait deux autres objectifs dans cette opération, chercher à faire taire les Vpf par ricochet et faire en sorte que les nombreux groupes de résistance qui poussent comme des champignons s'écharpent. Cela ne doit pas être le cas, on est dans le même bateau non ?

Et attention à la manipulation suivante des barbouzes dans le coup fourré Médine/Bataclan : une manifestation légitime de patriotes, dûment infiltrée de clones de Benalla, pourrait tourner au vinaigre et être exploitée pour traiter les Français résistants et patriotes de nazis, comme à Chemnitz.

 

 

 

 

DGSI : UNE POLICE POLITIQUE ?

 

 

MISE A JOUR DU 06.08.2018 10h30 : Cinq bobards ont été jetés en pâture à la presse : trucider des imams "radicaux" (le détail qui tue), des "revenants" de Syrie et d'Irak, des femmes voilées au hasard dans la rue, et le rappeur Médine, qui, lui, veut crucifier des laïcards, entre autres. S'y ajoute l'empoisonnement de rayons halal. Plus c'est gros, plus ça passe.

Intéressons nous à la DGSI, la page Wikipedia est suffisante pour comprendre : taper "wikipedia DGSI" sur le moteur de recherche de votre navigateur (le site a des soucis avec les lettres accentuées). Ce qu'il faut retenir : Nicolas Sarkozy, ce grand démocrate, a regroupé la DST et les RG dans la DCRI, qui dépendait de la DGPN (Direction Générale de la Police Nationale). Puis Manuel Valls, autre démocrate avéré, a instauré la DGSI, qui est sous la tutelle directe du ministère de l'intérieur "avec plus d'autonomie". 

Citons Wikipedia : "En janvier 2012, Yves Bertrand, ancien directeur des Renseignements généraux, estime dans un entretien à Mediapart, qu'« on ne fusionne pas un service dont la vocation est avant tout judiciaire et opérationnelle, comme la DST, avec un service d’information, comme les RG, qui n’a pas d’attribution judiciaire — mis à part les courses et jeux », sinon pour créer une « police politique », ce qui représente à ses yeux une « atteinte aux libertés énorme".

L'efficacité de la fusion est également interrogée après les attentats du 13 novembre 2015 en France : il lui est reproché d'avoir « surtout eu pour effet de désintégrer le maillage tissé année après année par les RG », tandis que perdurait « une culture façonnée par la guerre froide » et attachée au « modèle d'un service d'élite rompu au secret. [...] Coupée de ses racines et sanctuarisée par le secret défense, la DCRI n’a jamais autant fonctionné en vase clos ».

 

En effet, les activités de la DGSI relèvent du "secret défense", qui serait le cas échéant opposé à une commission d'enquête parlementaire, comme la pugnace commission du Sénat dans l'affaire Benalla. Bref, la DGSI est une police politique, pas toujours inspirée (affaire de Tarnac), et qui n'est pas sans rappeler un célèbre exemple historique. La plupart des terroristes musulmans étaient fichés à la DGSI, accumuler autant d'échecs (250 morts, 1000 blessés) fait douter de l'efficacité des 4400 personnels, débordés par 20000 fichés S et 4000 FSPRT. On se souviendra que le facteur déclenchant du terroriste de Trèbes a été sa convocation par courrier !

Pour redorer un blason plutôt cabossé, autant se "farcir" des papys résistants.

On a appris au passage qu'il existe une "cellule ultra-droite" au sein de la DGSI.

Je suis personnellement persuadé que les "éléments de langage", les bobards ci-dessus, ont été concoctés au ministère de l'intérieur, avec participation éventuelle*** de journalistes, entre autres Mathieu Suc de Médiapart (qui a déclaré que la DGSI avait demandé au Général Martinez des VpF de se calmer côté recrutement dans les milieux militaires et policiers). Pourquoi pas une collaboration des victimes théoriques pendant qu'on y est, l'affaire Benalla est là pour nous rappeler que tout est possible en Macronie. On se rappellera de la réception précipitée du CFCM au ministère de l'intérieur.

Résultat de cette x-ième opération ratée : les Français savent maintenant qu'il existe des résistants, avec un coup de publicité inespéré, et le camp d'en face sait que ça ne va pas rentrer comme dans du beurre. Bingo.

*** En fait du CNCT.

 

 

 

http://www.fdesouche.com/1041397-levallois-perret-92-la-dgsi-reprend-en-main-la-lutte-contre-le-terrorisme 

 

MISE A JOUR DU 14.07.2018 : Ce qui veut dire qu'avant, c'était pas eux qui pilotaient l'avion, avec l'efficacité que l'on sait 250 morts au compteur, ultra-droite fantasmée zéro. Nos fins limiers ont du souci à se faire avec les "revenants", une meute d'au minimum 250 tueurs expérimentés.

Bonne synthèse de Spunick News : https://fr.sputniknews.com/international/201805311036612007-francais-terrorisme/ 

Bien protégés au sein des ZUS où la police ne va plus, difficile d'infiltrer, on imagine le prestige que peuvent avoir ces individus auprès des "jeunes" et dans les mosquées. Pas certain que leur formation militaire soit au top, mais ils peuvent encadrer et former un minimum. Même s'ils se font repérer à préparer des attentats ou carrément des insurrections simultanées (ce que faisait très bien le FLN), pour aller les chercher "jusque dans les chiottes" comme disait Vladimir, ça va s'avérer compliqué, sauf méthodes bien éprouvées lors de la bataille d'Alger.

C'est clair : même en renforçant les effectifs, la bataille est perdue d'avance, la seule solution étant l'expulsion vers un des 57 pays de l'OCI. Sauf à recevoir des petits coups de main bénévoles. Rigolez pas c'est déjà arrivé.

Les gars, vous savez, les résistants patriotes sont du bon côté, comme vous non ?

 

 

LA COMMUNAUTÉ

 

 

MISE A JOUR DU 02.05.2018 : Publier l'organigramme des services de renseignements était prémonitoire ! Après les exploits de la DGSI dans l'affaire de l'attentat de Trèbes (4 morts dont le colonel Beltrame), les blessés et traumatisés sont passé sous le tapis, la victime innocente ne fait pas vendre de papier, la SCRT est sur la sellette dans l'affaire des Black Block du 1er mai, car c'est son boulot de contrer les agissements des groupes politiques violents.

La page WIKIPEDIA est suffisante pour se faire une religion : https://fr.wikipedia.org/wiki/Service_central_du_renseignement_territorial 

A la tête de ce service, un certain Hugues Bricq (famille de la ministre ?) qui a des comptes à rendre, comme tous les fonctionnaires, au peuple.

J'espère que la commission parlementaire va lui poser les questions qui fâchent : qui sont ils, proportions de blancs et de chances pour la France, porosités avec des partis de gauche (dont France Insoumise), voire les organisations islamistes, etc...

Comment un service qui compte 2600 membres a fait son compte pour réussir à ne pas démanteler une organisation certes très volatile, mais qui a réussi à réunir 1200 miliciens d'extrême gauche, anarchistes, no-borders et crasseux (milicien est le mot adapté), en plein Paris un jour de congés, ce qui facilite les interceptions ?

Il est clair pour tout le monde que ce volume n'a pas été atteint sans un long recrutement progressif, qui date du quinquennat précédent (on se souvient de l'hôpital Necker saccagé).

Alors évidemment, les fake-news vont bon train, mais on peut quand même avancer qu'une telle impunité arrange bien le pouvoir, car cette violence médiatisée évite de donner la parole aux syndicats qui eux manifestent pacifiquement, mais pas toujours, se frotter au service d'ordre de la CGT n'est pas de tout repos. De là à envisager que tout ça est organisé dans des officines barbouzes, il n'y a qu'un pas.

Edouard et Gégé ont quand même été obligés d'aller sur le terrain le soir même pour étouffer la grogne des CRS.

Saluons l'exploit de Mélenchon, qui a tenté de nous faire le coup de l'extrême droite. 

 

 

 

 

MISE A JOUR DU 26.04.2018 : Cliquer sur l'image pour lire le document sur la "Communauté du Renseignement". Ca fait du monde, on se demande comment diable les fichés S barbus passent au travers des mailles du filet. En attendant, vaut mieux pour le patriote de savoir à qui il a affaire au cas où.

On remarque que la DRM est "chargée du renseignement tactique et stratégique sur les futurs théâtres d'opération de l'armée". Ce qui comprend évidemment le TN (territoire national). Bah les gars vous avez du taf, si je peux donner un coup de main, c'est par ici.

La DNRED a aussi un petit boulot peinard : les mouvements de marchandises douteux. Transmis dans les ZUS.

La SCRT est chargée quant à elle de la surveillance des mouvements revendicatifs ou protestataires et de la contestation politique violente. Un peu plus d'efficacité vis à vis des antifas, no border, black block, passeurs ne serait pas de trop.

Il y a une inspection des services de renseignement. Ah bon ? Il y aurait des brebis galeuses ?

 

 

 

BIDONNAGE DES BARBOUZES

 

DE COLLOMB

 

 

 

MAJ du 26.10 : Excellent article sur le sujet de Christian Vanneste : http://www.bvoltaire.fr/lultra-droite-fantome-dont-reve-gauche/ 

N'empêche que Logan Nisin est au gnouf depuis quatre mois. Il les a peut être énervé pour d'autres raisons, mais on aimerait bien entendre son avocat.

 

 

Il ne faut pas se faire d'illusions, à l'intérieur de l'appareil d'état, du fait que le président Macron est en fait un socialiste défroqué, comme beaucoup de ses députés LREM, sont toujours à l'oeuvre les taupes de l'anti-France, dont sans doute un certain Patrick Calvar, (ex ?) boss de la DGSI, allumé sur la page Résistance Patriote. Comme l'extrême droite ne suffisait plus, il était passé à l'ultra droite. Bon, un certain Logan Nisin a été coffré en juin dernier (toujours en tôle on se demande pourquoi), activiste certain, un peu porté sur les opérations musclées contre les gentils antifas et autres crasseux de gauchiasses. Il aurait soit disant eu pour objectif de dézinguer la Méluche et Castaner et chatouiller les mosquées du coin.

C'était un peu trop gros pour être crédible, et un article de C. Demassieux, un dézingage sanglant de Joël Lorcin sur RIPOSTE LAÏQUE, et une vidéo cruelle sur TV Libertés ont déjoué cette manipulation digne des meilleures opérations de diversion et d'enfumage. 

Ils ont loupé leur coup, s'écrasent, mais ils vont recommencer.

L'Armée se prépare à la guerre sur le territoire national, pourquoi pas les citoyens, puisque cette force est finalement l'émanation du peuple, et le dernier rempart ?

Une chose est claire : le déclenchement d'une guerre asymétrique de caractère révolutionnaire est toujours le fait du plus faible (théoriquement), donc viendra du camp d'en face des patriotes.

C'est ce qui explique, ultra-droite ou pas, qu'il n'y a pas encore eu d'attentats du même niveau que ceux perpétrés par des terroristes tous musulmans, contre des mosquées par exemple. Juste quelques lardons et depuis peu des autocollants même pas explosifs.

Définir ses objectifs, étudier le terrain, se préparer à résister est donc légitime.

 

 

 

http://ripostelaique.com/pour-le-renseignement-francais-lennemi-interieur-nest-pas-lislam-mais-lultra-droite.html