GUERRE DE FRANCE

 

 

Préparation des citoyens-soldats Français au combat sur le territoire national.

 

 

 

Accueil Liens Contacts

 

 

ARCHIVES TRANSITOIRES

 

 

 

OPÉRATION VALENCE

 

 

 

MISE A JOUR DU 25.01.2019 : La visite surprise de Choupinet dans une salle de Bourg de Péage était un coup monté cousu de fil blanc. D'abord c'est la ville du ministre de l'agriculture, le maire, une femme, le qualifie de "son frère". Or il y a une règle en politique, il faut savoir qui couche avec qui au sens propre comme au sens figuré. Ca permet de cibler la Mata Hari de service.

Cette dame ment comme un arracheur de fake news, les caméras étaient là. Le public était sélectionné, puisque des GJ ont interpellé Jupiter à l'entrée en lui disant qu'on les avait empêché d'entrer.

Quant à la visite indiquée dans la presse locale à un EPHAD de jour, soit ils ont renoncé devant la difficulté d'accès et d'exfiltration de ce lieu enclavé, comme je l'ai indiqué sur ce site, soit c'était une diversion pour détourner l'attention.

Quand on en est là c'est pas bon signe.

 

MISE A JOUR DU 23.01.2019 : Après avoir été copieusement chahuté à Aix la Chapelle, c'est donc à la préfecture de Valence que se rendra celui qui ne peut plus se déplacer sans une véritable armée de flics et gendarmes, comme sa copine Angela. On remarquera que le secret a été bien gardé, afin que le peuple n'ai pas le temps de vraiment s'organiser pour manifester pacifiquement ça va de soi. Claque encore plus sélectionnée qu'à Souillac, pas d'impertinentes caméras, vu le "format réduit" on reste dans l'entre-soi de l'oligarchie.

Là on est en ville, plus difficile à contrôler que les petites routes de campagne. Et même si la préfecture sera transformée en bunker, la clameur populaire et le bruit des explosions de grenades et de tir de LBD 40 pourra parvenir jusqu'au oreilles présidentielles, victimes d'acouphènes en ce moment. Si vous êtes musiciens, surtout les métallos tatoués, sortez les Gibson et les Marschall, faites du bruit !!!!

 

 

MISE A JOUR DU 23.01.2019 : Après le banquet Républicain et le cirage d'escarpins, déplacement cette fois scabreux à Bourg de Péage dans un accueil de jour Le Clos de l'Hermitage, rue Marx Dormoy. Très enclavé, va falloir vider le centre ville. On se demande pourquoi : des insultes à prévoir pour les vieux pas encore euthanasiés par son mentor Attali, qui "coûtent une blinde" ?

Rappel : il s'agit de manifester pacifiquement. Ce travail de recherche de renseignement de terrain n'est fait que pour illustrer les possibilités que donnent les outils modernes disponibles sur internet (Géoportail, Google Street View (pub gratuite)). Via Michelin peut être utile. En aucun cas il ne s'agit d'une incitation à commettre un acte délictueux.