Lors des opérations du mois de juin, le ramassis d'experts en tout et en rien jugeaient les images de ce site "apocalyptiques". On y est les gars ?

 

 

GUERRE DE FRANCE

 

 

Préparation des citoyens-soldats Français au combat sur le territoire national.

 

 

 

Accueil Remonter Liens Contacts

 

 

 

 

 

LES GILETS JAUNES

 

MISE À JOUR DU 10.12.2018

 

 

 

 

 

 

 

 

MISE A JOUR DU 08.12.2018 : Il faut évidemment se méfier de ce genre de photo, ce peut être des flics infiltrés ou des figurants. Mais l'article de France Info, qui a fait le tour de ce que Rantanplan appelle la faschosphère et la peste brune, où sont rangés les porteurs de drapeaux à fleur de lys ou de sacré coeur (!), est intéressant car on voit bien que les différentes mouvances sont présentes, mais l'initiative appartient au peuple :

https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/mobilisation-du-17-novembre/enquete-franceinfo-pourquoi-l-ultradroite-a-t-elle-embrasse-la-cause-des-gilets-jaunes_3084163.html 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=YCOgNKWeffA 

 

MISE A JOUR DU 08.12.2018 : Cet excellent reportage montre bien que les CRS ont encerclé des Gilets Jaunes plutôt pacifiques, mais fermes sur les prix, puis ont commencé à les bombarder sans raison. Au passage on notera la présence d'antifas, qui connaissent bien Vincent Lapierre, qui, dans ce genre de circonstances est un peu obligé de se déplacer avec des gardes du corps, style bébés aux carrures d'athlètes.  Les CRS, débordés, se sont repliés, la place de l'Etoile a été reprise, et c'est là que la racaille a commencé à piller. Le trio infernal Castaner-Nunez-Depuech a donc bien choisi l'affrontement plutôt que l'apaisement.

Et ils montent d'un cran en déployant des transports de troupe blindés de la Gendarmerie pour exciter un peu plus les casseurs d'extrême gauche.

Un pote qui travaille dans la sécurité se frotte les mains, un bon paquet de commerçants Parisiens embauchent des vigiles. Avertissement sans frais aux racailles.

 

 

http://www.courrier-picard.fr/152870/article/2018-12-03/un-abbevillois-organise-une-chaine-humaine-pour-proteger-larc-de-triomphe-samedi 

 

MISE A JOUR DU 08.12.2018 : Les anciens milis et néanmoins patriotes rentrent dans la danse ? Finalement les "autorités" ont compris qu'il ne fallait pas laisser les citoyens se débrouiller et l'Arc de Triomphe a été protégé par la police.

 

 

 

MISE A JOUR DU 07.12.2018 : Ca se précise, conformément à leur audition au sénat, Rantanplan et Nunuche, et leur fidèle Ahuri vont jouer les gros bras. Le groupement blindé roues de la Gendarmerie a reçu l'ordre de se déployer sur Paris. Ces véhicules type VXB (genre VAB, lames, tourelle 7,62 + lance grenade de 56mm) sont très obsolètes, et particulièrement vulnérables en maintien de l'ordre s'ils sont isolés, mais on ne dit pas pourquoi.

Pour ceux qui comme moi on crapahuté sur ce genre d'engins, la visibilité une fois les trappes fermée, c'est pas terrible, et la perspective de se retrouver à être obligé de débarquer en latéral n'est pas très réjouissante.

De plus, exhiber des blindés va encore un peu plus exciter les milices gauchistes et les blackblocks étrangers qui sont en train de débouler sur Paris.

Vous avez dit amateurisme (voir ci-dessous) ?

 

https://lessor.org/communiques/gilets-jaunes-pour-lunprg-lamateurisme-na-que-trop-dure/ 

 

https://leonfrance.net/2018/12/06/blindes-snippers-et-armes-letales-lelysee-se-prepare/ 

 

 

 

http://www.bvoltaire.fr/quand-laurent-nunez-vend-la-meche/ 

 

 

http://www.fdesouche.com/1119311-arc-de-triomphe-des-condamnations-de-90-jours-amende-pour-mohamed-oualid-et-miloud-de-bondy-juges-pour-recel-suite-au-pillage-du-monument 

 

 

 

 

 

MISE A JOUR DU 05.12.2018 : Il semble que celui qui a été traité "d'enculé" au Puys en Velay sera à la manoeuvre dans le blockhauss de l'Élysée samedi, avec durcissement policier. Le problème est quand même que les pillards et vandales venaient des banlieues et que les gilets jaunes arrêtés courraient moins vite qu'eux. Conclusion : pour les "parcours mémoriels" mes carottes sont cuites.

 

MISE A JOUR DU 04.12.2018 : Je m'étais engagé il y a longtemps sur une de mes activités, ce qui ne m'a pas permis de suivre les événements de ce samedi 1er décembre. Les commentateurs soulignent tous que Rantanplan et Nunuche (Castaner et Nunez) ont complètement échoué dans leur tentative de faire porter le chapeau à la droite, qu'elle soit extrême ou ultra fantasmée.

Au contraire, les vidéos sont accablantes pour les forces de l'ordre, qui ont essayé de bloquer les manifestants pour qu'il y ait le moins de monde possible sur l'avenue, puis se sont fait déborder. On voit à plusieurs reprises des policiers encerclés par des gauchistes et anarchistes excités se faire évacuer par des gilets jaunes. Cela fait deux fois que des dispositifs débiles et des ordres stupides débouchent sur de la casse. Une petite démission camarade ahuri DELPUECH ?

Les tags sur l'Arc de Triomphe étaient des slogans de la gauche. Napoléon doit se retourner dans sa tombe. Et parmi les casseurs gauchistes, les pillards étaient composés en bonne partie de racailles de banlieue. Les couleurs de peau et accoutrements ne trompent pas.

A l'heure où sont écrites ces lignes, il semble que le pouvoir ait enfin compris qu'il est temps d'arrêter de forcer le destin. A suivre.

 

 

 

 

MISE A JOUR DU 30.11.2018 15h15 : C'est la confusion totale, un loupé magistral du gouvernement, seuls deux gilets jaunes se sont présentés à Matignon, dont un est parti très vite, du fait qu'il voulait que tout soit filmé en direct. Les Champs Elysées se barricadent. Ca vous rappelle rien ? Ce peuple n'est pas mort, c'est tout.

Et c'est très bien, car cette mobilisation -- normale pour des Français -- prouve que la Guerre de France n'est pas perdue. A suivre...

Reste donc à voir ce qui va se passer avec les tentatives de récupération : il conviendrait de virer Mélenchon, Garrigo et son chéri, et les syndicats.

 

MISE A JOUR DU 30.11.2018 : Les Champs Elysées seront fermés à la circulation, et les piétons autorisés, ce qui revient à autoriser la manifestation, Rantanplan est un authentique faux-cul. Le showbiz rentre dans la danse, il est certain que le spectacle de CRS tapant sur Brigitte Bardot ça aurait de la gueule. Il y aura probablement des contrôles à l'entrée, qui à mon avis seront rapidement débordés, les Champs sont une passoire. Cela va évidemment gêner les gauchistes et autres anarchistes pour introduire engins incendiaires et outils divers dans leurs sacs à dos comme on l'a très bien vu samedi dernier.

 

 

 

 

MISE A JOUR DU 29.11.2018 : Les erreurs commises par les chefs policiers et le couple d'enfer Castaner/Nunez lors de la manifestation du 24 novembre sur les Champs Elysées ont fait complètement capoter leur manipulation et provoqué l'édification de barricades après la charge stupide du matin :

https://www.youtube.com/watch?v=jqaItvsFpyc 

Le discours complètement décalé du président a re-motivé les troupes, et les blocages des commerces et centrales de distribution en pleine période de Noël va impacter directement l'oligarchie. Il devient dangereux de se déplacer pour certains personnages qui paradent habituellement sur les plateaux de télévision.

Les accès aux Champs Elysées seront probablement bloqués (stations de métro fermées comme pour les cérémonies du 11 novembre).

Le mieux est de prévoir des plans B pour ceux qui veulent manifester samedi à Paris : rassemblements de quartiers ou d'arrondissements.

Quels peuvent être les lieux naturels de regroupements  ?

-- Les mairies d'arrondissement,

-- Les médias, en particulier les télévisions, ça leur évitera d'envoyer leurs équipes filmer les casseurs en priorité. On peut en profiter pour faire part de ses sentiments distingués aux lèche-bottes du système, tous ensemble, tous ensemble,

-- L' Assemblée Nationale, le Sénat,  la Préfecture de Police, le Palais de Justice, les commissariats (les flics avec nous !), le siège de LaRem (faites gaffe Benalla et Craze avaient des flingues), les permanences des députés LaRem, alpaguer le délinquant financier Richard Ferrand président de l'Assemblée Nationale qui inflige une amende de 1500€ au couillu Jean Lasalle.

-- Les domiciles de certains oligarques (attention, pas de violences), en particulier ceux qui collent le patriote à la 17° chambre,

Il y en a une belle brochette sur la couverture du dernier livre de Pierre Cassen.

Quelques conseils aux commerçants, y compris les grands magasins :

Les hordes de banlieue, vu le laxisme de la police qui a selon plusieurs témoignages laissé passer des casseurs d'extrême gauche, vont cette fois profiter de l'occasion, d'autant plus que des organisations au caractère racial évident ou issues des banlieues islamisées ont appelé à rejoindre les gilets jaunes. Attention aux militants des syndicats (CGT surtout), ils savent comment faire dégénérer une manifestation.

Le 24, les consignes d'évacuation en cas de troubles ont été respectées puisque qu'aucun patriote n'a été interpellé. Mêmes consignes pour cette fois.

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=m3_4J-ocFPA 

 


MISE A JOUR 26.11 : C'est clair, les preuves s'accumulent, les casseurs n'étaient pas d'ultra-droite, mais bel et bien des "profils atypiques", encore une fois, manipulés par des activistes d'extrême et d'ultra-gauche rompus à ce genre d'exercice, qui, eux savent se dégager avant d'être interpellés, et viennent avec ce qu'il faut pour incendier (dont des cocktails MOLOTOV).

Ce qui fait que les 101 personnes mises en garde à vue sont inconnues des services de police et apolitiques.

De grossières erreurs de commandement ont été commises en faisant charger très tôt, alors que les manifestants arrivaient, depuis le rond point situé au centre des Champs Elysées, ce qui a repoussé lentement les gilets jaunes, vers une avenue en chantier avec une quantité invraisemblable de mobilier urbain, barrières en plastique, palettes, planches, véhicules de chantier ce qui a permis la constitution rapide de barricades, à l'ancienne. 

Il n'y a eu aucune anticipation, pas d'évacuation des engins de chantier, pas de fermeture des magasins : naïveté et incompétence. Les assureurs n'auront aucun mal à se retourner contre l'Etat, qui a failli comme il faut sur ce coup.

Dernière débilité, le nombre de manifestants a été donné à un près ! Même Hervé Rissen (BFMacron) indique que c'est très en dessous de la vérité, c'est dire.

 

 

 

 Slogan d'ultra-droite typique. 

 

 

https://actu.orange.fr/france/gilets-jaunes-sur-les-champs-elysees-qui-sont-les-casseurs-magic-CNT0000019Z38c.html 

 

http://www.fdesouche.com/1111961-paris-la-mobilisation-des-gilets-jaunes-en-direct-24novembre 

 

 

MISE A JOUR 25.11 : Castaner en a fait tellement des tonnes sur l'ultradroite que personne n'y croit plus. Ce qu'on a vu, c'est un type brandissant un portrait du Che, et le sigle "A" des anarchistes tagué. Certes, il y avait des patriotes bien connus sur place, et des égarés politiciens de gauche qui tentent désespérément de récupérer ce mouvement populaire.

Il faut attendre un peu pour tirer des conclusions en analysant les nombreuses images, mais les forces de police, vu leur dispersion et l'élongation du dispositif au moment où ils sont remonté vers l'Arc de Triomphe étaient très dispersés avec des trous énormes dans les lignes. Ce qui a fait qu'à un moment ils étaient encerclés avec des gilets jaunes des deux côtés. S'ils avaient eu affaire à des groupes un peu structurés et ordonnés, ils étaient battus à plate couture.

Là manifestement, ceux qui ont monté les barricades façon 1789, avec une quantité de matériel urbain invraisemblable, étaient plutôt dans les "codes de la gauche" en matière de technique de manifestation (affrontement en ligne).

En tous cas, le pouvoir a complètement perdu les pédales et la face.

Certains menteurs, pardon, journalistes de la caste médiatique ont été chahutés, vous allez voir que les capuchons de micros vont devenir anonymes.

Car du fait de la dispersion des manifestations, les gilets jaunes ont pu constater la différence entre la réalité qu'ils ont vécu sur les barrages et ce qui en était rapporté dans la presse aux ordres, y compris les chiffres très minorés du ministère de l'intérieur.

 

La petite dernière de Boris Lelay (horrible nationaliste un peu beaucoup pas sympa avec un certain lobby, mais bon) :

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=KEWWnvsNkcI&t=2s 

 

 

 

MISE A JOUR 24.11 19h : Les CRS sont parvenus en très petit nombre au niveau de la place de l'Etoile, et vu son immensité, ne pouvait plus agir, et se sont donc repliés au niveau du rond point des Champs Elysées, ce qui a permis aux manifestants de reconstituer des barricades avec des barrières de chantier en plastique, excellent combustible très fumigène. Vu au hasard quelques figures de "l'ultra-droite" qui terrorisent tant les guignols du ministère de l'intérieur au point qu'ils en voient partout, faut arrêter la parano les gars. A priori pas de pillage de magasins, les nervis du système et les racailles de banlieue, obéissant aux ordres des mosquées, n'ont pas pris part à cette manifestation un peu musclée. En 68, la rue Gay Lussac et le Boul'Mich, c'était un autre registre.

Les CRS et Gardes Mobiles n'ont pas eu affaire à des troupes militantes patriotes organisées, car les images de BFM-TV et LCI montrent des trous énormes dans le dispositif, où des unités un peu structurées auraient passé sans coup férir au travers. Ca servira pour le futur.

Remarquons la naïveté des commerçants de luxe de l'avenue, qui ont sorti leur mobilier comme habituellement.

Bon, maintenant, la nuit tombe, dispersion, car il est possible que la phase pillage commence maintenant.

 


MISE A JOUR 24.11 12h : Quelques échauffourées, les CRS remontent l'avenue, ce qui étire leurs lignes, grossière erreur. De ce fait, il y a des manifestants des deux côtés ! Précisons que le gros de la manifestation était prévu pour 14h. L'histoire est donc loin d'être terminée.

Evidemment, les "journalistes" bavent sur "l'ultra - droite" obsession maladive de Rantanplan et Nunuche. En tous cas, cette pagaille sur la plus belle avenue du monde pendant les jours de chiffre d'affaire maximal des magasins de luxe à un mois de Noël fait désordre. D'autant plus que ces images vont faire le tour de la planète bleue. On risque de se prendre un twitt scélérat de Donald et de se faire mettre en boîte par Vladimir.

A suivre...

 

MISE A JOUR 24.11 : Images issues du site BFM-TV. C'est ce que je disais hier, le pouvoir, du fait de la faiblesse des effectifs quelque peu sur les rotules, passe en mode camp retranché dans un tout petit périmètre. C'est donc plutôt vers la place de l'Etoile et rues adjacentes qu'il faut se diriger, et pour ceux qui viennent du sud, Matignon, l'Assemblée Nationale et le Sénat (voir aussi les autres rassemblements spontanés suivant votre position). Ne pas oublier dans vos prières le siège de LaREM 63 rue Ste Anne, 75002 PARIS.

Bref, le président, son premier ministre, Rantanplan et consorts ne peuvent plus se déplacer. 

 

Siège LaREM, triangle Vendôme/Opéra/Place des Vosges, belle concentration d'oligarques (mais ils ont dû fuir pour le week-end)

 

 

MISE A JOUR 23.11 : A moins de disposer de plusieurs milliers de policiers, il est quasiment impossible d'empêcher le peuple d'accéder à SES Champs Elysées.

-- Ne pas se rendre au Champ de Mars,

-- A ceux qui le peuvent se rendre sur une des manifestations Parisiennes à proximité de chez eux (voir lieux préconisés ci-dessous),

-- Se rendre éventuellement dans la zone des Champs Elysées, entre 9h et 10h. Les stations de métro seront probablement fermées, utiliser des stations périphériques et s'infiltrer par les petites rues à pieds. Il semble qu'un bon objectif soit la mythique place de la Concorde, la bien nommée (mais périmètre interdit, en cas d'envahissement, le pouvoir perd toute crédibilité),

-- Vous ne devez en aucun cas vous trouver dans la situation d'être interpellé, pas de violence,

-- En présence de militants d'ultra gauche (antifas, blackblocks), EVACUEZ LES LIEUX IMMEDIATEMENT,

-- Dispersion 17h au plus tard (pour éviter la nuit),

-- Si vous êtes interpellé, minimiser, ne porter sur vous en aucun cas un document pouvant prouver que vous êtes en contact avec une organisation de résistance (papiers, téléphone portable surtout).

 

 

MISE A JOUR 22.11 : Ca doit être la panique totale au ministère de l'intérieur et à l'Elysée. Il y en a un qui doit se marrer, c'est Gérard Collomb. Rantanplan (Castaner) a commis une erreur grave : il a versé de l'huile sur le feu, fait son arrogant méprisant. Il n'a pas compris une chose, c'est la débrouillardise des Français, leur faculté de s'organiser spontanément. Il n'a surtout pas d'interlocuteur déclaré en face de lui, vu ses menaces. Pas fou les sans-dents dans une dictature.

Le fait que des Gilets Jaunes soient parvenus jusque l'Elysée samedi 17 est lourd de conséquences : tout le monde sait maintenant que le pouvoir est vulnérable avec des forces de l'ordre fatiguées, qui en ont peut être un peu marre de taper sur des retraités. Il y a eu aussi une tentative autour de France Télévision.

La place de la Concorde est aussi un lieu symbolique, c'est le lieu où la Veuve, la guillotine, était installée. C'est vaste et facile à infiltrer.

D'ailleurs une certaine Priscilla Ludosky, d'origine Martiniquaise, bien noire, donc difficile à embastiller comme une ultra-droite, sous peine de hurlements du camarade Sopo, indique ce midi qu'un communiqué sera fait demain au dernier moment pour définir un lieu de concentration "proche de l'Elysée".

Par contre, et ce fut le cas dans ma ville, plusieurs groupes séparés se sont constitués sur les réseau sociaux et se sont naturellement répartis les ronds-points à barrer. Il semble que les groupes qui se forment pour Paris "Acte II" préconisent des rassemblements répartis dans toute la ville.

Il n'y aurait donc pas de grosse manifestation unique, qui, d'une part peut être limitée si les accès sont bloqués (stations de métro fermées comme pour les cérémonies du 11 novembre), et d'autre part faire l'objet de manipulations, entre autres des blackblock, qui sont bel et bien aux ordres, puisqu'il y a longtemps qu'ils n'ont rien cassé.

On part donc sur une hypothèse de rassemblements de quartiers ou d'arrondissements.

Quels peuvent être les lieux naturels de regroupements :

-- Les mairies d'arrondissement,

-- Les médias, en particulier les télévisions, ça leur évitera d'envoyer leurs équipes filmer les casseurs en priorité. On peut en profiter pour faire part de ses sentiments distingués aux lèche-bottes du système, tous ensemble, tous ensemble,

-- L' Assemblée Nationale, le Sénat,  la Préfecture de Police, le Palais de Justice, les commissariats (les flics avec nous !), le siège de LaRem (faites gaffe Benalla et Craze avaient des flingues), les permanences des députés LaRem, sommer Bayrou de s'expliquer, alpaguer le délinquant financier Richard Ferrand président de l'Assemblée Nationale qui inflige une amende de 1500€ au couillu Jean Lasalle. On évite le Ministère de l'Intérieur et l'Elysée, qui seront de toutes façons transformés en forts Chabrol, ils tomberont tous seuls avec fuite dans le Lot.

Les archives le l'INA laissent parfois à réfléchir : https://www.youtube.com/watch?v=r-95P5OLlXE 

-- Les domiciles de certains oligarques (attention, pas de violences), en particulier ceux qui collent le patriote à la 17° chambre,

Il y en a une belle brochette sur la couverture du dernier livre de Pierre Cassen.

Quelques conseils aux commerçants, y compris les grands magasins :

Les hordes de banlieue peuvent profiter de l'occasion, avec des forces de l'ordre épuisées et incapables de contrôler des centaines de points de rassemblement, pour effectuer des pillages massifs comme il s'en est produit à Bobigny et alentours. Fermez, tout simplement.

Notons un certain désarroi chez l'ultra gauche : http://lahorde.samizdat.net/2018/11/22/paris-des-antisemites-sous-les-gilets-jaunes/ 

A suivre...

 

 Place des Vosges : DSK, Jack Lang et consorts.

 

 

https://ripostelaique.com/non-monsieur-bhl-les-gilets-jaunes-ne-sont-pas-des-ligueurs-et-des-fascistes.html 

 

MISE A JOUR DU 22.11.2018 : Il est évident que quand tu racontes des "conneries" pareilles (devant le CRIF), si tu te fais intercepter sur un barrage de Gilets Jaunes, t'es pas clair. D'ailleurs, des clandestins ont été retrouvés dans un camion citerne (la Douane CGT a déposé plainte, les citoyens les ont emmenés à la Gendarmerie). Il se serait pas étonnant d'apprendre que les nombreux blessés (plus 2 morts) parmi les Gilets Jaunes l'ont été par des chauffards transportant des cargaisons illicites, drogue (le bizness continue), clandestins ou armes. 

Si on peut même plus partir en week-end à Dôôôville sans risquer de se prendre une tarte à la crème où va t'on ? L'oligarchie obligée de se terrer dans les beaux quartiers, ça ne manque pas de sel. On rapporte aussi que des députés ont été quelque peu invectivés (le mien est venu sur les barrages et a été salué, mais le maire, un faux cul trouillard est resté planqué).

Précision : l'article a été écrit par Pierre Lurçat, Israélien.

 

https://ripostelaique.com/non-monsieur-bhl-les-gilets-jaunes-ne-sont-pas-des-ligueurs-et-des-fascistes.html 

 

https://youtu.be/LavzJ95O7n0?t=14 

 

 

https://insolentiae.com/sauvons-des-vies-les-10-regles-simples-pour-organiser-un-barrage-sur-ledito-de-charles-sannat/ 

 

MISE A JOUR DU 21.11.2018 : Ca a l'air pas mal, pour les barrages de rond-points (à étudier, je vous tiens au courant). Autre technique de barrage classique linéaire : BARRAGE ROUTIER 1.pdf. Voir aussi les missions de la section d'infanterie.